Vallée du Madet

Vallée du madet - billomBibliothèque de photos de la vallée (prises par mes soins)

Au coeur de l'Auvergne, depuis Fayet-le-Château jusqu'à Billom entre les communes d'Egliseneuve-près-Billom et de Montmorin, coule une petite rivière tantôt calme et tantôt tumultueuse : le Madet.

Dans le PNR du Livradois-Forez, l’ancien ruisseau des Murolles (atlas de Maury, 1845) a disparu pour laisser la place à celui de Madet (nom d’un groupe de maisons et de moulins).

Le Madet est une rivière qui coule de l’étang de La Gravière à Fayet le Château jusqu’à Billom, sur 8 km environ, encaissée entre la commune d’Egliseneuve près Billom à l’est et la commune de Montmorin à l’ouest. Le Madet est un affluent du Jauron qu’il rejoint à Billom.
Les gorges du Madet possèdent une diversité de milieux et d’espèces qui tranche avec le reste du territoire, le site est répertorié dans l’inventaire national des Zones Naturelles d’Intérêts Ecologique, Faunistique et Floristique (ZNIEFF).

Pour les amoureux de la nature, de magnifiques balades en perspective au cours desquelles vous découvrirez un véritable patrimoine environnemental, architectural et écologique.
Vallée creusée dans les massifs granitiques du Bas-Livradois, elle offre un paysage surprenant aux portes de Billom et de la Limagne.

Une tour, un mystère
Cette construction a une forme étrange : ni ronde, ni carrée, ses couleurs changeantes en fonction de l'intensité du jour lui confèrent un caractère énigmatique.
Séchoir à peaux ? avant poste du château d'Escolore ? Mystère ...
La tour aujourd'hui solitaire n'est autre qu'un vaste colombier, propriété répertoriée au cadastre de 1804. Le moulin de Mandeix (dit des Maquisards ou moulin brulé) face à la tour a servi de refuge aux gens du maquis pendant la seconde guerre mondiale.

 

 

vallée du madet - colombier
Une tour mystère ?

 moulin des maquisards (mandeix)
Moulin des maquisards (ou moulin Mandeix)

Vallée du madet - billomLe pont des Pirins (photo ci-contre), ouvrage emblématique de la vallée, de type Gallo-romain,  permettait le franchissement du Madet par la voie pavée qui reliait les châteaux de Mauzun et Montmorin.
Ce pont est-il roman ?
De roman, il en a le style par sa forme élégante dite en "anse de panier", ses dimensions harmonieuses, sa voûte de pierres, ses déversoirs de côtés. Il semble plus réaliste de situer sa construction avant 1800. Il a été construit pour desservir les moulins : descendre le grain dans la vallée, remonter la farine dans les villages.

 Le domaine des Pirins à Montmorin possédait le moulin Gardy le long de la rivière Madet.

 

 

vallée du madet - pont des pirins
Le pont des pirins

vallée du madet - chemin des pirinsLa tradition populaire conserve fortement ancré le souvenir des rassemblements druidiques dans ces lieux propices : "la Pierre des Fées" qui serait soit des vestiges de cérémonies celtes, soit des phénomènes naturels.

C'est au XVIIIe siècle et au début du XXe siècle que cette vallée connut l'apogée de son activité grâce à l'eau qui permit la construction de nombreux moulins (vestiges).

Il y avait 19 moulins de l'étang de la gravière jusqu'à Billom.

Les seuls moulins qui ont laissé un souvenir de leur activité sont le Moulin Blanc (pour l’huile de noix et la farine), Bouys (trois moulins à céréales), Brelet (moulin farinier). La chute de ce dernier mesure dix mètres d’un seul jet.

Dans les siècles passés, les biefs, les bisses, les béals et les béalières étaient des petits canaux chargés d'amener l'eau aux roues à aubes ou aux turbines de moulins, de scieries ou d'usines de tissage. Ils permettaient également d'irriguer les prés et prairies.

Parcourir la vallée du Madet, c'est également la possibilité de découvrir plusieurs ponts (dont celui des pirins, le plus ancien).

On trouve des traces d’anciennes glacières.
Une glacière c’est une cavité naturelle ou creusée (en général face au nord) avec une cuve, une conduite évacuant l’eau de fusion et un recouvrement et enfin une porte ou un série de sas.
A l’époque de Louis XIV, on assiste à une multiplication des glacières dans les jardins des châteaux. Elles permettaient d’avoir de la glace toute l’année et ainsi de conserver les aliments.
La glace était « récoltée » sur les lacs, rivières gelées ou en montagne et acheminée vers les glacières (à dos d’ânes, par des attelages, puis par chemin de fer et bateau). La glace était arrosée d’eau afin de former un bloc compact, recouverte ensuite d’une couche isolante (paille, terre argileuse).

Depuis un siècle environ, le paysage végétal s'est complètement modifié avec une reconquête de l'espace par les buissons et la forêt, pour le plus grand plaisir des amoureux d'une nature sauvage.
Les aulnes et les frênes accompagnent le ruisseau au plus près de son cours.
En bas de pente, une forĂŞt-galerie de buis forme des massifs de vert sombre, sous un couvert de chĂŞnes et de charmes.
Les pervenches, les anémones, les stellaires tapissent les sous-bois.
Selon l'orientation, le drainage du sol ou l'altitude on trouve encore les espèces suivantes: chêne sessile ou pédonculé, tilleul, châtaignier, hêtre, pin sylvestre, houx et noisetier...
Des plantations de résineux comportent épicéa, sapin de Douglas et sapin pectiné.
Des pommiers et des cerisiers attestent la présence de vergers à l'abandon. 

 Bien plus en aval, le Madet rejoint l’Angaud entre Billom et Espirat.

 

Inondations

Le cours d'eau paraît bien paisible la plupart du temps. Mais il faut se méfier, des inondations notables ont eu lieu.

A noter particulièrement celle de 1693 qui a fait 13 morts suite à la rupture de la digue de l'étang de la gravière (il est vrai dûe à un défaut d'entretien de celle-ci).
D'autre inondations notables ont eu lieu en 1750 et 1765 aussi.
Le cours est dorénavant plus calme mais il faut être prudent lors de très fortes précipitations.

 

 Vallée du madet - billomUn sentier d'interprétation

 Un sentier d'Interprétation "Sur les traces de Jean de la Nuit au fil du Madet" a été créé par l'association "La vallée du Madet" (site Internet : https://la-vallee-du-madet.webnode.fr/).
Il faut compter environ 2 heures (5 km) pour découvrir l'histoire du dernier meunier de la vallée ainsi que le patrimoine, la flore et la faune.

S'y rendre :
Prendre la route D997 Billom - Saint-Dier d'Auvergne et tourner au lieu-dit la Jonchère (restaurant dans le carrefour)
Prendre la direction du village les Pierrys où se trouve en sortant à gauche le parking de départ des balades juste à côté du lavoir.

 

 

vallée du madetCircuit balisé de petite randonnée

guide CHAMINA ref.138, voir en référence PR n°45 / La vallée du Madet et si vous n'en disposez pas encore alors vous pouvez le trouver en vente directe à l'Office du Tourisme de Billom.

Site Internet : http://www.chamina.com

Liens utiles

Une association "La Vallée du Madet" a été créée afin de sauvegarder et valoriser ce site naturel (Association pour la Protection et la Promotion de la Vallée, cliquez ici pour consulter leur site) 

Des infos "Randonnée" avec l'association "Les hameaux de la Vallée du Madet"

 

Bonne promenade dans notre belle vallée !